On entend beaucoup parler de méditation en ce moment. D’abord parce qu’intérieurement on s’est retrouvé bouleversé. Au sens « bousculé » par la prise de conscience de notre vulnérabilité (qu’on a eu tendance à trop oublier). Bouleversé émotionnellement, c’est certain, sans oublier que chaque jour une personne (une… que dis-je) est en train de perdre un parent, un proche, un enfant.

Ceci est vrai hors Coronavirus. Ce virus ne doit pas nous empêcher de relativiser et de réaliser que d’autres fléaux comme la famine ou d’autres maladies ou virus tuent des millions d’enfants et d’adultes chaque jour, chaque année, dans l’indifférence totale. En espérant que l’après-Coronavirus — qui n’est ni la première pandémie qui s’abat sur l’humanité ni possiblement pas la dernière — nous poussera (cette fois) à revoir nos modes de vie et de pensée individualistes et mondialistes. Oui. Ce paradoxe… qui n’est pas l’objet de ce post. Parlons des 5 app de méditation que j’ai essayé et de mon verdict.

Il y a quelques années déjà que je teste la méditation. Je dis bien « tester » car je n’ai toujours pas atteint ce level rêvé où je ferai une séance de méditation par jour.

Avec le boom des app de méditation + la recherche de paix intérieure globalisée + cette période de confinement + le covid-19, beaucoup d’entre nous se tournent vers la méditation. J’ai uploadé 5 app (on se demande d’ailleurs pourquoi ne pas se concentrer sur une seule, la concentration étant elle-même une thématique fondamentale de cette méthode) mais justement, grâce à mon utilisation approfondie, je peux vous présenter les atouts de chacune et vous permettre de faire le bon choix suivant vos objectifs et votre manière de fonctionner.

Accès direct : Quelle appli pour qui ?

Accès direct à la conclusion : Oui je suis un.e flemmard.e de la lecture

NAMATATA

De toutes les applications, celle-ci est la plus humaine. Pour faire simple, sur toutes les app de méditation vous avez des conseils. Les conseils sont tous pertinents, c’est le but, mais il reste « froid », impersonnel. C’est inconscient mais il n’y a aucun rapport de proximité. Namatata fait fort car il insuffle une chaleur humaine que les autres ne peuvent pas donner. Et pour cause. Il y a un homme derrière (deux avec le Dr François Bourgognon), mais il s’agit bien du fondateur, Antoine, qui « vous parle ». Il est dans le partage d’expérience et de sentiments, et c’est ce qui fait la différence. On peut se reconnaître (ou pas) en lui.

En revanche je reconnais beaucoup de gens lorsqu’il raconte qu’au début il s’imaginait que la méditation était réservée aux « illuminés ». Ce n’est qu’en participant à une retraite qu’il a rencontré des gens formidables et bien au contraire, complètement terre à terre.

C’est comme quand vous êtes dans un cours et que tout d’un coup le prof sort un peu du cadre pour parler d’une expérience (en rapport avec le sujet). C’est une bouffée d’air frais, une fenêtre ouverte sur des leçons de vie. Cet enrichissement c’est ce qu’apporte Antoine, avec un bon dosage. Voilà ce que j’entends par proximité. Nous ne sommes pas obligés de nous reconnaître en lui, par contre ses réactions humaines font écho.

IRL : je vous recommande de commencer par les bases de la méditation, intitulée « Pure 1 ». Les aguerris pourront puiser parmi les plus de 400 séances abordées sous différents sujets comme la santé, les relations, les performances. J’ai adoré la séance sur « L’acceptation », avec un conseil plein de sagesse à la fin.

Je vous invite à regarder les séances guidées par des «Invités » dont celle consacrée au Féminin en 9 séances.

namatata-5-applications-de-meditation-ruby-on-pink

HEADSPACE

L’approche de Headspace avec ses 10 cours gratuits pour découvrir la méditation est une bonne entrée en matière. Je vais le dire d’emblée : le Petit Bambou propose la même approche et contrairement à Headspace, les 10 séances de découverte du Petit Bambou sont toutes différentes, permettent de voir l’étendue de la pratique et ce que la méditation peut vous apporter. Avec les séances découvertes du Petit Bambou j’ai fait de réels progrès.

Avec Headspace j’ai comme l’impression d’avoir fait la même chose 10 fois, ce qui est regrettable car je ne pousserai pas plus loin, alors que le contenu est exhaustif.

A l’origine j’avais pris Headspace pour cette fonction : choisir de recevoir des notifications le long de la journée sur mon écran de veille, des petits rappels pour s’oxygéner l’esprit, de brèves fenêtres sur du calme ou m’imprégner un instant d’une citation inspirante.

J’ai également utilisé les « histoires pour m’endormir ». Mieux qu’un somnifère avec le risque d’addiction que ça comporte en moins, et surtout, uniquement quand le besoin se fait sentir (et non pas un rite quotidien).

Je vous garantis que je me suis toujours endormie avant la fin de l’histoire ! La technique est simple : vous visualisez l’histoire racontée et à un moment donné, sans même vous en rendre compte, Morphée finit par vous tendre ses bras. Ultra pratique pour celles et ceux qui cogitent longtemps, ou qui ont du mal à trouver le sommeil, . Le secret ? Aaahhh…. « on » vous prépare avec un exercice de respiration basée sur la technique 4 – 7 – 8.

IRL : Headspace a des qualités. Aujourd’hui elle est disponible en français, une bonne nouvelle pour les francophones car il y a beaucoup à découvrir dans l’app.

Je pense aux animations, ces petites vidéos illustrées de façon ludique pour parler de notions abstraites. Exemple avec l’animation « comprendre l’esprit » ou comment avoir un esprit calme.

Autre chose d’intéressant, répondre à quelques questions juste avant de commencer à utiliser l’app. Vos réponses permettront d’ajuster le timing et les exercices suivant votre niveau.
On vous demande aussi à quel moment de la journée vous souhaitez méditer. Voilà une fonction judicieuse. D’autant plus qu’on vous suggère de pratiquer la méditation avec une autre routine afin de permettre une meilleure assimilation.

De sorte que ça devienne une vraie habitude et non pas quelque chose qu’on essaye et au bout de x fois on abandonne — suivez-mon regard — là il s’agit vraiment d’inscrire la méditation dans vos activités quotidiennes (en gros, moi, je peux m’arrêter de lire ici).

Une fois que vous avez répondu à toutes les questions l’application va donc vous créer un programme personnalisé sur-mesure. Il ne reste plus qu’à vous laisser guider.

 

headspace-5-applications-de-meditation-ruby-on-pink

CALM

Quand vous lancez Calm, vous êtes propulsé dans la sphère «sérénité» puisqu’un « paysage sonore » accompagne l’app quand vous l’utilisez. En effet, ça apaise dans la seconde où vous ouvrez l’appli.

Et en plus ça fait travailler l’imaginaire.

Je suis en train de rédiger ce post avec Calm… une nuit de pleine lune, un ciel clair rempli d’étoiles, au bord d’un lac, j’entends le doux clapotis de l’eau et au loin la symphonie des grillons accompagnés par quelques oiseaux nocturnes. De l’autre côté du rivage, quelques maisons encore éveillées éclairent l’horizon comme de petites lucioles. Je respire l’air frais, je suis apaisée, en pleine conscience. Juste caressée par un léger vent tiède.

Ça c’est juste quand vous lancez l’appli donc. Je n’ai même pas parlé du reste !

IRL : Il suffit d’aller dans le menu Plus>Scène et de choisir l’ambiance. D’ailleurs je découvre que « ma scène » s’appelle Lac Jasper. Le clapotis… on ne se refait pas.

Vous pouvez également écouter les sons en dehors de l’application.

Pour ceux qui sont sous l’eau, vous pouvez mettre la tête dehors avec les exercices de respiration, vous paramétrez la durée et c’est parti pour une relaxation « montre en main ».

Respiration qui à n’importe quel moment de la journée aide à décompresser. Avant de prendre la parole en public, avant de passer un examen… tellement de situations (dans la vie normale) où juste le fait d’inspirer et d’expirer très fort relâche la pression.

Si vous êtes prêt à analyser votre humeur au jour le jour, c’est-à-dire faire une « réflexion consciente » de vos émotions, la partie « Humeur » est pour vous.

Calm met l’accent sur la vue et l’ouïe. Car oui — certaines fréquences ont une action directe sur notre cerveau — qui libère alors de la dopamine et réduit notre anxiété.

On utilise la musique à l’hôpital pour aider les patients à réduire la douleur et le stress. Ceux qui sont intéressés par ce volet peuvent faire leur recherche sur les études qui ont été menées sur la musicothérapie, sur les effets salvateurs des sons sur notre corps et notre esprit, sur la fréquence « bien-être ».

Vous trouverez des playlists pour le sommeil, la concentration, des mélodies de la nature (très prisées par moi), le bienfait du son d’une cascade ou des oiseaux dans une forêt est priceless. Et suivant le mood, l’ambiance « feu de camp » est pas mal du tout.

Et côté méditation ? 12 thématiques, chacune proposant différentes sous-thématiques.

Si vous avez des enfants, vous pouvez leur faire essayer les « petits calms ».

La thématique « Dormir » propose entre autres des histoires pour les petits et les grands, chaque « conte » est raconté par des « voix » pas si inconnues…

 

calm-5-applications-de-meditation-ruby-on-pink

LE PETIT BAMBOU

Je vous ai déjà parlé du Petit Bambou, que dire de plus si ce n’est qu’il est très (trop ?) complet. Le Petit Bambou aborde énormément de thèmes. En tout je crois que vous avez 600 séances sur cette app. Il touche à beaucoup de domaines : découverte de la pleine conscience, sophrologie, transition professionnelle, dessins, poèmes,  préparation à la chirurgie, désir de parentalité.

C’est plus qu’une app de méditation.

Le programme Digital Detox en 8 séances pour apprendre à déconnecter pour ceux qui admettent passer de trop de temps sur les écrans est à essayer.

C’est prouvé, le bruit d’une notification est anxiogène et génère en nous une forme d’impatience.  Mon avis n’engage que moi mais faire une detox digitale avec un smartphone n’est pas à proprement parler l’idée que je m’en fais. Je regrette qu’il n’y ait pas la possibilité de prendre un abonnement au mois pour voir si le Petit Bambou me conviendrait, c’est uniquement par semestre.

 

le-petit-bambou-5-applications-de-meditation-ruby-on-pink

OAK

Avec Headspace, c’était la toute première app de méditation que j’ai installé il y a quelques années. A présent j’avoue ne pas l’utiliser et pourtant Oak est singulier par sa simplicité, sa clarté et un choix volontairement réduit de sujets. Les initiés et les puristes aimeront Oak. Déjà par son son design qui reflète l’essence éthérée de la méditation, en quelque sorte.

Ce qui ne veut pas dire que les débutants en sont exclus, bien au contraire. Vous allez précisément être focus sur les fondamentaux.

Soit 3 socles : Méditation, Respiration et Sommeil.

Prenons la partie méditation qui donne accès à 3 types spécifiques : pleine conscience, bienveillance et non-guidée.

L’essentiel.

IRL : côté réglages, c’est l’app qui vous permet de pousser le plus la personnalisation. Vous réglez le temps (5 minutes, 10 minutes, 15 minutes ou 20 minutes), les autres app proposent en principe 10 minutes ou 20 minutes. A mon stade 10 ce n’est pas assez et 20 c’est parfois trop.

Vous choisissez une voix féminine ou masculine, le silence ou un son en arrière-plan — le om tibétain est transcendant — et si besoin un échauffement (30 secondes, 1 minute ou 3 minutes) pour vous mettre en condition avant de rentrer dans la méditation pure.

A noter, Oak est en anglais.

 

oak-5-applications-de-meditation-ruby-on-pink

 

Quelle app pour qui ?

Étrangement je suis passée de méditation non-guidée à guidée, sûrement parce que je n’avais pas l’impression de bien faire. Clairement si vous commencez la méditation, faites l’inverse, apprendre les bases afin de devenir autonome.

Pouvoir faire de la méditation non-guidée (accessoirement sans écouteurs) et être capable de se concentrer sur la respiration ou le scan corporel tout seul. Et en silence. Voilà ma conception et mon objectif personnel. Au mieux utiliser les app pour les paysages sonores ou pour un besoin ponctuel.

Namatata est pour vous : si vous avez une appréhension vis-à-vis de la méditation, si vous pensez que ce n’est pas pour vous, que vous faites mal les exercices, alors laissez-vous guider par Antoine. Une application parfaite dans des situations de la vie courante — en temps normal — où vous avez besoin de vous oxygéner, si vous êtes très occupés mais que vous tenez à faire ne serait-ce qu’une minute de lâcher prise. Elle s’intègre à votre vie et à vos activités avec des séances dédiées.

Bonus : Nouvelles séances « confinement » et « arrêter de fumer » + des méditations pour les enfants en fonction de leur âge. Les séances sont entièrement téléchargeables

Prix : 11€ par mois sans engagement

5€ par mois pour un engagement d’un an

4€ par mois pour un engagement de deux ans

Headspace est pour vous si : vous souhaitez pratiquer la bienveillance, la gratitude, découvrir ou approfondir le développement personnel. Il y a évidemment plusieurs options selon vos objectifs ou ce sur quoi vous voulez travailler le plus.

Bonus : les animations créatives

Prix : 12,99€ par mois sans engagement

4,99€ par mois avec un engagement annuel

Calm est pour vous : si vous recherchez avant tout à vous relaxer, à vous apaiser. L’accent est mis la prise en charge du stress, de l’anxiété, des émotions, de la paix intérieure, de sommeil. C’est un vrai travail sur des programmes de 7 jours en moyenne. Il faut être prêt pour cette exploration et s’y consacrer. La fonction « moins d’accompagnement » est très bien si vous voulez faire de la méditation libre (avec une option chronométrée).

Bonus : La carte « Calm d’urgence » a été récemment ajoutée, dans le sous-programme « Accomplissement personnel » du thème « Méditer » vous avez accès gratuitement à « 7 jours de gratitude », « 7 jours d’estime de soi » et « 7 jours de gestion du stress »

Prix : 49,99€ par an

Le Petit Bambou est pour vous si : vous recherchez une app ergonomique qui fonctionne par icônes, avec des sujets variés qui vont au-delà de la méditation.

Bonus : les 8 séances de découvertes qui permettent de voir un large spectre de la méthode (et non plus 10 séances comme à l’époque)

Prix : 41,99€ pour 1 semestre (6 mois)

Oak est pour vous : si vous souhaitez aller à l’essentiel, sans choix exponentiel de séances, juste être focus sur l’apprentissage de la méditation.

Bonus : accès gratuit exceptionnel à la leçon « 10 jours de Mantra Meditation » afin de cultiver votre paix intérieure à travers une méthode de relaxation flexible.

Vous pouvez également télécharger les séances

Quelle app pour vous accompagner ?

Sans hésitation Namatata car les conseils d’Antoine sont très utiles pour la pratique. Ses difficultés, son ressenti, ses doutes sont autant d’ouvertures qui vous guident dans votre initiation et votre perception de la méditation. Vous ne vous sentez pas seul, il est passé par les mêmes étapes que vous, et surtout il a une manière d’emmener ses anecdotes de manière non intrusive. Elles arrivent toujours au bon moment.

Cependant, j’insiste, le choix vous revient.

Il se peut que des personnes ait envie d’une app pleine de ressources comme Calm qui est très visuelle avec ses cartes.

Si vous voulez utiliser ce genre d’appli de manière fonctionnelle suivant un besoin très précis, Namatata est fait pour vous.

Si c’est le sommeil qui vous intéresse, je vous conseille Headspace.

Le Petit Bambou rassemble toutes les qualités évoquées plus haut (moins le côté humain de Namatata). Elle est complète, je pourrais la conseiller de manière générale.

En attendant, je continue mon exploration de la méditation avec Namatata.

En vrai j’en utilise 3 pour ce qu’elles m’apportent : Namatata pour la pratique et l’expertise d’Antoine, Headspace pour les notifications de mots inspirants ou de lâcher prise, Calm pour les paysages sonores. Je reviendrais à Oak quand je serais aguerrie !

Et entre nous, j’ai presque envie de vous dire que ce n’est tant l’appli qui compte mais bel et bien la volonté et la capacité à explorer cette méthode d’éveil de soi et de la conscience relativement nouvelle dans nos sociétés occidentales.

A la différence de certaines cultures et traditions où la méditation s’inscrit dans des pratiques religieuses, libre à nous de rester dans la pratique spirituelle ou philosophique. Philosophie qui confère d’ailleurs à cette pratique une universalité et une accessibilité sans frontière.

Prenez soin de vous et bonne méditation.

Laisser un commentaire

Minimum 4 characters
error: Contenu protégé !!